Ce qui ne change pas à la Nouvelle

culturel

Ce qui ne change pas à la Nouvelle culturel

Ce qui ne change pas à la Nouvelle culturel


Mafate ne cesse de se transformer : les gîtes prolifèrent dans tout le cirque, se modernisent, les vivres sont acheminés en hélicoptère… La consommation est en hausse. Les capteurs solaires amènent le courant, on se douche à l’eau chaude.

S’il est un endroit à la Nouvelle qui n’a pas changé, c’est bien le petit cimetière. Toujours discret, entouré d’une clôture sommaire, il abrite des tombes simples, sans fioritures, avec de petites croix en bois ou en fer forgé, parfois en pierres. Et là-dessus une floraison à la fois sauvage ou maîtrisée de marguerites à la mi-novembre.