1722 : Amelioration des constructions en bois

architecture reunion,architecture ile reunion,architecture case créole,architecture creole

1722 : Amelioration des constructions en bois architecture reunion,architecture ile reunion,architecture case créole,architecture creole

1722 : Amelioration Des Constructions En Bois

1722 amelioration des constructions en bois
Les rivalités avec l’Angleterre entraînent dès 1722 les premiers pas d’une administration militaire avec début de fortification. La mise en place de ce programme de défense aurait pu aider au développement urbain de l’île. Hélas, les fortifications vont être vite abandonnées dès 1727 au profit de l’île de France (île Maurice).

La volonté affichée de la Compagnie des Indes de privilégier l’île de France au détriment de Bourbon (île de la réunion) aura des conséquences très importantes sur l’habitat. L’île de France connaîtra un développement urbain et architectural beaucoup plus soigné de ses édifices publics. Cela influencera forcément des constructions privées. A Bourbon (île de la réunion), les colons sont presque livrés à eux-mêmes et peuvent difficilement se référer à une architecture publique comme modèle puisqu’elle est aussi précaire que celle du privé.

En 1727, les seuls bâtiments en pierre à Saint-Paul sont une poudrière, une boulangerie, deux fours, un corps de garde et un magasin.
La tradition de la construction en bois va s’enraciner de façon définitive. Les colons (beaucoup n’en sont plus vraiment puisque nés dans l’île depuis cinquante ans de présence française) vont peu à peu faire émerger les prémices d’une architecture privée codifiée. Elle sera à l’origine, un jour, d’un style colonial somptueux.

Les charpentiers de Marine trouvent dans la population un réceptacle idéal à l’enseignement de leur science. Spécialistes du travail du bois, dont la présence est indispensable sur les navires, ils sont de façon certaine à l’origine de l’amélioration de l’habitat dès 1720. Les maisons s’étendent en superficie et gagnent en confort.