1734 : Mahe de Lbourdonnais

architecture reunion,architecture ile reunion,architecture case créole,architecture creole

1734 : Mahe de Lbourdonnais architecture reunion,architecture ile reunion,architecture case créole,architecture creole

1734 : Mahe De Lbourdonnais

1734 Mahe de Lbourdonnais
Le 10 novembre 1734, Bernard François de la Bourdonnais succède à Pierre Dumas en tant que Gouverneur des îles de France et de Bourbon (île Maurice et île de la Réunion). Son postulat est caractérisé par une activité et un développement sans précédant dans l’histoire des îles jumelles, même sous Pierre Dumas. S’il est un point sur lequel la Compagnie des Indes ne peut être que satisfaite de Mahé de la Bourdonnais, c’est son zèle à construire en pierre.

En 1736, il adopte le nouveau plan de Gabriel Dejean, comportant 230 emplacements pour Saint-Pierre. La ville ne connaîtra vraiment de développement qu’à partir de la seconde moitié du 18ème siècle, mais ces projets et premiers aménagements sont les bases de sa croissance future. Mais c’est surtout à Saint-Denis que Mahé consacre le plus d’efforts.

Il confie à l’ingénieur Sornay, le soin d’agrandir le magasin de la Compagnie et en rajoutant une loge. Entre 1737 et 1738, Sornay en aura triplé la surface et le fortifie par une enceinte.

Sur le plan en damier de Guyomar, on peut remarquer que la Compagnie des Indes s’est attribuée une large portion de terrain au bord de la mer encadrée par les deux grands lots réservés au clergé. Sur ces terrains, Mahé entreprend la construction de plusieurs édifices, dont quelques-uns encore debout. Le regroupement des concessions du clergé et de la Compagnie des Indes est à l’origine d’un vaste ensemble de bâtiments administratifs, commerciaux et de cultes concentrant pour longtemps toute l’activité de la ville dans une même quartier. Aujourd’hui encore, la différence est très nette entre un parcellaire dense et serré dans la zone allant de la rue de la Compagnie à la mer, et beaucoup plus aéré dans la partie sud, au-dessus de cette même rue, pourtant d’urbanisation aussi ancienne.

La construction de la grande loge entrait dans le dessein de Mahé de faire de Saint-Denis la nouvelle capitale de l’île. Cela est fait en 1738, entraînant le transfert de tous les magasins de la Compagnie de Saint-Paul.