Musikolycée au Bato Fou

Retour sur la première sélection de Musikolycée le 14 avril dernier.

Musikolycée au Bato Fou

Musikolycée au Bato Fou culturel

Lost bread

Retour sur la première sélection de Musikolycée le 14 avril dernier.

Tout d’abord, on prend un coup de vieux. La foule massée devant la salle du Bato Fou ce soir là est jeune. Mais c’est normal me direz-vous puisqu’il s’agit de Musicolycée, sorte de tremplin qui propose aux groupes de musique issu du milieu étudiant une première scène professionnelle. Le Bato fou, instigateur de cette manifestation annuelle incontournable pour les jeunes du sud, a eu l’intelligence de démarcher les établissements du secondaire pour qu’ils communiquent à leurs étudiants la possibilité de participer à ce qui était alors en 1998 « Rockolycée ». Mais en 2003, devant l’importance que prend cette fête de la musique estudiantine, c’est le rectorat qui prend le relais en s’impliquant à son tour à l’élaboration de la manifestation. Musikolycée était né. Ce beau bébé s’affirme d’année en année, et pour ce cru 2006, c’est pas moins de 23 groupes répartis sur trois soirées qui ont répondu présent.
Le but, nous font part les organisateurs du Bato Fou, est réellement d’offrir la possibilité à tous ces jeunes de se jeter au moins une fois de l’autre côté d’une scène de spectacle. Aucune restriction n’empêche un groupe de s’inscrire : les orientations musicales sont libres, et même les organisateurs ne savent pas avant de les voir monter sur scène ce que vont proposer les différentes formations. Tout l’intérêt pour les spectateurs, croyez-moi, est bien là : chaque prestation est différente, autant par le style musical que par la qualité. Mais quel bonheur de voir cette jeunesse que l’on a tendance à gratifier bien trop souvent de paresseuse s’amuser sur scène et mettre une réelle ambiance. Car oui, l’ambiance était bel et bien au rendez-vous : la salle du Bato fou était comble, et même certains jeunes ont eu la déception de ne pouvoir rentrer à l’intérieur pour applaudir leurs copains qui passaient sur scène.

C’est sûr, il y a eu des hauts et des bas, du bon et du moins bons. 15 minutes peuvent semblé bien longue, et parfois bien courtes. Mais l’essentiel fut de constater que la musique, plus que jamais, est un réel intérêt pour les futures générations, du point de vue de la création comme de l’écoute. Les deux gagnants de cette première sélection de Musikolycée ont été Kabalistik et Conversations.
Alors si vous voulez passer un bon moment convivial, d’avoir la chance, peut-être, de contempler pour la première fois sur scène le futur grand groupe de demain, rendez-vous les 28 avril et 12 mai prochains pour les deux autres sélections, et surtout ne ratez pas le 7 juillet la grand finale de Musikolycé.
RECHERCHER

Devenez fan de notre page spéciale promotions à la Réunion et restez informé des meilleures offres vacances !