Les fruits

Faune et Flore

Les fruits Faune et Flore

Les fruits

Les annones (Annona reticulata)

On peut aussi l’appelé Cœur de bœuf. Ce fruit fut planté en 1778 après avoir été rapporté de Maurice. Il n’est plus à l’heure actuelle très cultivé, mais on peut encore le trouvé dans quelques vergers. L’annone ressemble à une grosse boule, un peu à la manière d’un artichaut. Sa chair crémeuse est très appréciée.


Le Ti jacques


Issue du Jacquier (Artocarpus heterophyllus), ce fruit est très répandu et surtout très apprécié en carry. De très grosse taille et poussant le plus souvent en bas de l’arbre, une fois haché ou râpé on le cuit afin de le préparé pour un bon carry.


Les figues


On en trouve peu à La Réunion. La principale colonie de figuier à Cilaos où ils sont le plus nombreux. Le plus souvent le réunionnais en fait des confitures, sans dû au fait que le fruit même n’est pas très sucré.


Les mangues


Le manguier (Mangifera indica) est très répandu à La Réunion dans les zones de basses altitudes. La mangue est mûre et bonne à consommé d’une période allant de décembre à avril. Il existe plusieurs variétés, comme la mangue carotte, la mangue lait, la mangue sauvage ou la plus apprécié la mangue greffe.


Le Letchi (Nephelium litchi)


L’arbre du même nom est très commun. En forme de dôme, ses feuilles d’un vert sombre renferment un petit fruit rond ou ovale tout rose lorsqu’il est mûr. Ce fruit, le letchi, et un des plus apprécié des réunionnais, notamment pour sa chair tendre et rafraîchissante, son goût incomparable, et sûrement aussi dû au fait que sa période de consommation est très courte, de début décembre à fin janvier.


Le longani (Euphoria longana)


Petit fruit jaune de la taille d’une olive, on le trouve sur les marchés de mars à avril. Il ressemble assez au letchi, juste la couleur change, mais sont moins apprécié que ces derniers.


La Papaye


Issue du fruit du papayer (Carica papaya), la papaye est très répandu à La Réunion. De forme allongée et de grosse taille, ce fruit est très apprécié. Elle peut être cueillie verte pour être confite, ou cuisiné en légume. Une fois mûre, et donc de couleur jaune, elle est alors consommé en dessert.


L’ananas (Anana comosus)


C’est un des premiers fruits introduits dans l’archipel des Mascareignes. L’ananas de La Réunion est l’ananas Victoria, la variété sans doute la plus apprécié au monde. De petite taille, cette variété est très sucrée et la chair de l’ananas fond littéralement dans la bouche.


Les Bananes


Autre fruit très répandu à La Réunion. Un bananier à la particularité de donner ses fruits tout au long de l’année, et donc jamais à La Réunion on est en rupture de bananes. Il existe plusieurs sortes, comme l’Américani provenant de Madagascar, ou encore la banane carré.


L’avocat


On le trouve à peu près partout, dans les cours des maisons, et bien entendu sur le marché. Il est généralement de taille plus grosse qu’en métropole.


Les fruits de la passion


On peut aussi les appelé Grenadines ou Barbadines. Ce fruit à la taille d’un œuf, d’un violet sombre, et à la peau épaisse et fripée. En découpant son sommet, il suffit ensuite de prendre une petite cuillère pour déguster la pulpe sucrée et acidulée à la fois.


La Goyave (psidium gujava)


On la trouve encore à l’état sauvage, mais cela devient rare. De la taille d’un citron, sa chair rosée est sucrée et est très apprécié en dessert.


Les Bibasses


Issue du Bibacier, la bibasse se trouve en hiver austral, de juin à septembre. On en fait souvent des confitures.


Le Goyavier


Attention de ne pas confondre avec la goyave. On trouve le goyavier sur toute l’île, mais plus particulièrement en moyenne hauteur et à l’est. Ce fruit est très riche en vitamine C.


Le latanier


Ce palmier indigène donne de petits fruits poussant par grappe légèrement sucrée.


Le cocotier (Cocos nucifera)


Ce palmier traditionnel des tropiques est cultivé sur l’île, mais sa production ne suffit pas à la demande. Par conséquent, on trouve le plus souvent des noix de cocos provenant de Madagascar.


La carambole


Ce fruit est peu apprécié en raison de son acidité. En forme de grosse étoile verte, ils sont donc le plus souvent cuits en compote.


La tomate arbuste (Cyphomandra betacea)


Cette variété de tomate se trouve un peu partout jusqu’à 1 800 mètres. On la consomme rarement comme une tomate normale, mais plutôt en compote ou en rougail. Contrairement à la tomate normale, il faut enlevé sa peau épaisse avant de la consommer ou de la cuisiner.


Le tamarin


Le tamarinier est un arbre de forte taille qui donne des gousses qui prennent la forme des pépins qu’elles renferment. Une fois mûre la pulpe contenue dans les gousses sert notamment à faire du sirop de tamarin, ainsi que de la confiture.


Article lu 42540 fois

Photos

Les fruits