Les malbars

Peuples et religions

Les malbars Peuples et religions

Les malbars

Le terme de Malbar désigne la population indienne venu au XIXème siècle en tant que travailleurs engagés depuis les côtes indienne de Malabar.

Par extension, on peut désigner les Malbars par le terme de Tamoul, bien que ce dernier se réfère plus à la religion hindouiste que pratique les Malbars, ainsi que leur grand nombre provenant du Tamil Nadu.
La population Malbar en tant que travailleurs engagés a principalement travailler la canne, ce qui fait qu’aujourd’hui leur ethnie est beaucoup plus représentée dans les régions à forte culture cannière de l’île (Nord-est, Est).
La religion est un élément communautaire très fort chez les Malbars, qui depuis 1860 (date à laquelle les contrats d’engagiste stipulent la liberté de culte et l’octroi d’une concession en vue de la construction d’un sanctuaire) ont perpétués leurs nombreuses traditions et rites cultuels, notamment la fameuse marche sur le feu.
On compte, aujourd'hui, huit grands temples ainsi qu'une multitude de petites chapelles et oratoires dissiminées sur toute l’île, dans les cours même des habitations malbars. Les plus vieux temples se trouvent principalement dans les zones à dominance sucrière, comme le Colosse de Saint André.
Les malbars représente aujourd’hui environ 25 % de la population réunionnaise.


Article lu 15984 fois

Photos