Quelques araignées de l'ïle de La Réunion (par C. Aimar et M. Delarue)

Sans vouloir être exhaustif, voici un échantillon de quelques arachnides que l'on peut rencontrer sur l'île de La Réunion. 1-La leucauge ondulée (Leucauge ondulata) du groupe des tétragnathidae, vit en surface des feuillages. L'abdomen porte 2 bandes ventrales vertes. En vue dorsale, l'abdomen présente 2 larges bandes latérales argentées. Les pattes fines et allongées sont de couleur verte. On remarque que cette araignée se tient le plus souvent l'abdomen dirigé vers le haut. C'est le cas également pour sa cousine européenne, la tétragnathe. 2-Dans le groupe des thomisidae, on trouve le thomise très proche de nos espèces européennes. C'est une araignée floricole de couleur claire. Elle reste à l'affut des insectes butineurs, comme son cousin européen, Misumena. Les 2 premières paires de pattes sont bien plus longues que les 2 dernières et disposées latéralement donnant à l'animal une allure caractéristique en crabe. sur cet exemple, on distingue parfaitement les 8 yeux simples et les chélicères. 3-Le groupe des pholcidae. Cette araignée est commune dans les endroits sombres et les habitations. Portée par de longues pattes fines et souples, elle adopte un comportement typique d'oscillation sur sa toile, pour éloigner des intrus. La femelle porte sa ponte avec les chélicères, sous le prosome. Les jeunes pholques restent rassemblés quelques temps avant leur dispersion. 4-Le groupe des uloboridae, Zosis geniculata. La première paire de pattes est 2 fois plus longue que les autres. La femelle dépose ses oeufs dans un cocon aplati et anguleux qu'elle garde près de sa toile. 5-Les salticidae, l'araignée sauteuse Pseudonathis trifidae. Noire à bandes transversales blanches, cette petite araignée possède la particularité de faire des bonds pour sauter sur ses proies ou pour s'enfuir. Les mouvements incessants des pédipalpes ont pour but d'attirer des proies ou bien, pour les mâles, d'attirer les femelles. Parmi les 4 paires d'yeux simples qui occupent la largeur de la tête, les 2 médians sont énormes, ici chez une espèce européenne. 6-Le groupe des argiopidae, Argiope trifasciata. La face dorsale de l'abdomen est rayée de bandes noires et jaunes transversales. Bien que réunionaise, cette araignée est très proche de sa cousine européenne, Argiope bruennichi. La face ventrale de l'abdomen montre 2 bandes longitudinales de couleur jaune intense. Sur sa toile, l'argiope dispose ses pattes en croix de saint André. Les orifices filiaires sont bien visibles ventralement à l'arrière de l'abdomen. Les argiopes se tiennent au centre de leurs toiles de type orbitèle garnies de bandes de soie épaisses en zig-zag, les stabilimentum. c'est le cas également chez sa cousine européenne Argiope bruennichi. 7-Le groupe des sparacidae, la Babouk, Heteropoda venatoria. Ce bel animal de plus de 10 cm de large, pattes étalées, vit à l'abri des fortes lumières et donc souvent dans les maisons. La femelle présente un large abdomen, contrairement au mâle dont l'abdomen est étroit. Une vue antérieure en gros plan montre les yeux simples ainsi que les chélicères impressionnants. La ponte est enfermée dans un cocon que la femelle tient par ses pédipalpes sous le prosome. ( Cette video est la propriété du service BioMedia de l'Université Pierre et Marie Curie : http://www.edu.upmc.fr/biomedia/ . Consultez nos sites de ressources en biologie : http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/ & http://www.snv.jussieu.fr/vie/ )

Quelques araignées de l'ïle de La Réunion (par C. Aimar et M. Delarue)

Quelques araignées de l'ïle de La Réunion (par C. Aimar et M. Delarue)

Sans vouloir être exhaustif, voici un échantillon de quelques arachnides que l'on peut rencontrer sur l'île de La Réunion. 1-La leucauge ondulée (Leucauge ondulata) du groupe des tétragnathidae, vit en surface des feuillages. L'abdomen porte 2 bandes ventrales vertes. En vue dorsale, l'abdomen présente 2 larges bandes latérales argentées. Les pattes fines et allongées sont de couleur verte. On remarque que cette araignée se tient le plus souvent l'abdomen dirigé vers le haut. C'est le cas également pour sa cousine européenne, la tétragnathe. 2-Dans le groupe des thomisidae, on trouve le thomise très proche de nos espèces européennes. C'est une araignée floricole de couleur claire. Elle reste à l'affut des insectes butineurs, comme son cousin européen, Misumena. Les 2 premières paires de pattes sont bien plus longues que les 2 dernières et disposées latéralement donnant à l'animal une allure caractéristique en crabe. sur cet exemple, on distingue parfaitement les 8 yeux simples et les chélicères. 3-Le groupe des pholcidae. Cette araignée est commune dans les endroits sombres et les habitations. Portée par de longues pattes fines et souples, elle adopte un comportement typique d'oscillation sur sa toile, pour éloigner des intrus. La femelle porte sa ponte avec les chélicères, sous le prosome. Les jeunes pholques restent rassemblés quelques temps avant leur dispersion. 4-Le groupe des uloboridae, Zosis geniculata. La première paire de pattes est 2 fois plus longue que les autres. La femelle dépose ses oeufs dans un cocon aplati et anguleux qu'elle garde près de sa toile. 5-Les salticidae, l'araignée sauteuse Pseudonathis trifidae. Noire à bandes transversales blanches, cette petite araignée possède la particularité de faire des bonds pour sauter sur ses proies ou pour s'enfuir. Les mouvements incessants des pédipalpes ont pour but d'attirer des proies ou bien, pour les mâles, d'attirer les femelles. Parmi les 4 paires d'yeux simples qui occupent la largeur de la tête, les 2 médians sont énormes, ici chez une espèce européenne. 6-Le groupe des argiopidae, Argiope trifasciata. La face dorsale de l'abdomen est rayée de bandes noires et jaunes transversales. Bien que réunionaise, cette araignée est très proche de sa cousine européenne, Argiope bruennichi. La face ventrale de l'abdomen montre 2 bandes longitudinales de couleur jaune intense. Sur sa toile, l'argiope dispose ses pattes en croix de saint André. Les orifices filiaires sont bien visibles ventralement à l'arrière de l'abdomen. Les argiopes se tiennent au centre de leurs toiles de type orbitèle garnies de bandes de soie épaisses en zig-zag, les stabilimentum. c'est le cas également chez sa cousine européenne Argiope bruennichi. 7-Le groupe des sparacidae, la Babouk, Heteropoda venatoria. Ce bel animal de plus de 10 cm de large, pattes étalées, vit à l'abri des fortes lumières et donc souvent dans les maisons. La femelle présente un large abdomen, contrairement au mâle dont l'abdomen est étroit. Une vue antérieure en gros plan montre les yeux simples ainsi que les chélicères impressionnants. La ponte est enfermée dans un cocon que la femelle tient par ses pédipalpes sous le prosome. ( Cette video est la propriété du service BioMedia de l'Université Pierre et Marie Curie : http://www.edu.upmc.fr/biomedia/ . Consultez nos sites de ressources en biologie : http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/ & http://www.snv.jussieu.fr/vie/ )

Vues : 6642
Comentaires : 2
Catégorie :
Durée: PT11M2S
Date d'envoie : 27/10/2015 18:09:39

RECHERCHER

Devenez fan de notre page spéciale promotions à la Réunion et restez informé des meilleures offres vacances !